Conférence Climat 2014 à Lima (Pérou)

Conférence Climat 2014 à Lima : les professionnels de l’énergie éolienne lancent un appel international inédit en forme de manifeste

France Énergie Éolienne (FEE), l’Association européenne de l’énergie éolienne (EWEA) et l’Association mondiale de l’énergie éolienne (GWEC) ont souhaité agir de concert en publiant le premier manifeste international en faveur d’une énergie renouvelable majeure : l’énergie du vent. Ce manifeste est signé par des associations éoliennes des 5 continents. Parce que l’éolien répond à un défi climatique mondial et constitue un levier de développement économique au plus près des territoires, ces institutions ont ainsi voulu rappeler pourquoi l’énergie éolienne exige du volontarisme et devra être une « partie prenante » de la négociation climatique de la Conférence Climat à Paris en 2015.

À l’occasion de la Conférence Climat de Lima, qui se tient jusqu’au 12 décembre prochain, les professionnels de l’éolien ont présenté la première étape de la campagne « Solution Wind », un manifeste pour sensibiliser les décideurs politiques, les chefs d’entreprise et le grand public aux atouts de l’énergie éolienne.

Si elle est adoptée par les grandes puissances industrielles dans leur modèle de transition énergétique, l’énergie éolienne constitue aussi une solution innovante pour les pays en croissance, en accélérant l’électrification rurale et la mise en œuvre d’infrastructures diverses. Un manifeste qui rappelle notamment que d’après l’Agence Internationale de l’Energie, en 2030, l’éolien pourrait fournir entre 17 et 19% de la consommation électrique dans le monde et économiserait plus de 3 milliards de tonnes de CO2 chaque année.

“Nous ne pouvons continuer à vivre des dinosaures sous le sol, quoique les industries pétrolières et du charbon en disent. Aussi, nous fournissons aujourd’hui des solutions concrètes pour ralentir le réchauffement climatique et satisfaire la demande croissante en énergie, » explique le Délégué général de l’EWEA Thomas Becker. « Nous entendons démontrer que la décarbonisation du secteur de l’énergie et la croissance économique sont non seulement compatibles mais même interconnectées. »

« Face aux changement climatiques, nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre. La conférence de négociation climatique qui aura lieu à Paris en 2015 doit être une étape importante dans la lutte contre le réchauffement de la planète, explique Sonia Lioret, déléguée générale de FEE. En tant que porte-parole des professionnels de l’éolien français, nous sommes activement engagés dans la conférence climatique et sommes convaincus que tous les pays, notamment les pays émergents et en voie de développement, ont un rôle à jouer. Nous avons le devoir de construire une vision commune à l’ensemble des parties-prenantes pour parvenir à des résultats concrets et rapides»

« Le vent est une solution globale à des enjeux majeurs partagés par tous : des grandes économies qui rencontrent des difficultés à changer leurs plants nucléaires vieillissants, à la petite communauté qui cherche à s’électrifier et à accroître ses opportunités économiques, affirme le coordonnateur de la campagne Ben Backwell. Pendant les mois prochains, le monde va découvrir l’importance de l’énergie éolienne, à travers une série d’évènements majeurs dans la perspective du COP21 de Paris. »

Le manifeste « Solution Wind » :
Les professionnels de l’énergie éolienne demandent à toutes les parties-prenantes de la Conférence Climat de Lima 2014 de :

  • Reconnaitre les possibilités et avantages que les énergies renouvelables peuvent apporter aux systèmes énergétiques mais également aux entreprises, à l’économie et à la société.
  • Soumettre des contributions nationales (INDC) ambitieuses et les intégrer à des plans nationaux de long terme, pour créer un environnement d’affaires qui entraine des investissements dans le secteur de l’éolien.
  • Dialoguer avec des investisseurs publics et privés dans le processus de création et d’implémentation des INDC.
  • Œuvrer pour l’établissement d’un prix significatif du carbone qui prenne en compte les externalités et qui guide les investissements vers la transition du secteur de l’éolien.
  • Encourager la coopération entre les investisseurs publics et privés à travers des partenariats qui bénéficient d’un soutien gouvernemental, institutionnel et structurel.
  • Promouvoir des options politiques qui encouragent le déploiement de ressources et de capital pour soutenir les industries d’aujourd’hui et de demain.

À propos de France Énergie Éolienne :
France Energie Eolienne est le porte-parole des professionnels éoliens français. Les membres de FEE ont construit plus de 90% des turbines installées sur le territoire français et en exploitent plus de 85%.

Vianney Le Parquic
+33 (0)1 40 07 34 22
vianney.leparquic@comfluence.fr

Vincent Prévost
+33 (0)1 40 07 98 25
vincent.prevost@comfluence.fr